Jazz Fusion Funk Et Plus

Forum de discussions à propos de tous les jazzs et musiques associées
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Five, Four, Three, Two, One...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Pierrou
Admin
avatar

Nombre de messages : 3677
Age : 38
Localisation : Saint Max, Lorraine
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Dim 23 Sep 2012, 09:23

Une demi-heure live inédite de Led Zeppelin en 2012?

C'est ici :



:p

Il y a même une question de Philippe Manoeuvre

Et un petit digest en français ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierrou.free.fr
dom's
Admin
avatar

Nombre de messages : 8154
Localisation : Une région au bord de l'aise ...
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Dim 23 Sep 2012, 11:30

wow, merci !


_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière."

myspace
last.fm
blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/domimonk
Pierrou
Admin
avatar

Nombre de messages : 3677
Age : 38
Localisation : Saint Max, Lorraine
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Dim 23 Sep 2012, 11:49

Robert et Jimmy répondent assez franchement quand on leur demande s'ils ont retravaillé des bouts après le concert pour que ça sonne mieux. Personnellement ça me gêne pas, le rpincipie du DVD étant apparemment de nous en coller plein la vue et l'ouïe, ça me dérange pas qu'ils reprennent quelques pains dans Good Times Bad Times ou Stairway. Faut que ça déménage, parce que le set en lui-même, c'est zéro nouveauté, et la seule prise de risque c'était de vouloir rejouer les vieux morceaux comme sur les disques. Autrefois ils planaient quand même incomparablement plus haut. Mais au cinoche et sur DVD ça va être un beau spectacle, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierrou.free.fr
dom's
Admin
avatar

Nombre de messages : 8154
Localisation : Une région au bord de l'aise ...
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Dim 23 Sep 2012, 11:59

Oui, je pense aussi, de toute manière, même le film TSRTS avait été retravaillé...L'important, c'est le fun, et qu'on ait de la "matière" zeppelinienne à se (re)mettre sous la dent !

_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière."

myspace
last.fm
blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/domimonk
Pierrou
Admin
avatar

Nombre de messages : 3677
Age : 38
Localisation : Saint Max, Lorraine
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Ven 05 Oct 2012, 23:07

Ayé j'ai ma place pour le 25 octobre. 39 ans que le Zep était pas passé à Nancy quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierrou.free.fr
dom's
Admin
avatar

Nombre de messages : 8154
Localisation : Une région au bord de l'aise ...
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Sam 06 Oct 2012, 22:05

ah ! on va pouvoir taper des discut comme il y a ....heu...9 ans ! Smile

Sinon, dernier film vu du Zep, c'était en 1976, à la sortie de TSRTS, dans un petit cinoche de quartier à Bordeaux, le projectionniste avait de grandes difficultés à lancer la bobine, ça gueulait un max dans le public, puis ça démarra enfin, et là, de la magie pure, ambiance de concert, ça poquait sévère le tarpé, tout y était, fabuleux souvenir !

_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière."

myspace
last.fm
blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/domimonk
Pierrou
Admin
avatar

Nombre de messages : 3677
Age : 38
Localisation : Saint Max, Lorraine
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Jeu 25 Oct 2012, 22:54

Aaaaaaaaaaaahhhhhh...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierrou.free.fr
dom's
Admin
avatar

Nombre de messages : 8154
Localisation : Une région au bord de l'aise ...
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Jeu 25 Oct 2012, 23:50

Je n'ai rien dit du film, je voulais connaître ton avis d'abord, pour voir si on en a pensé les mêmes choses ! Smile

_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière."

myspace
last.fm
blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/domimonk
Pierrou
Admin
avatar

Nombre de messages : 3677
Age : 38
Localisation : Saint Max, Lorraine
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Ven 26 Oct 2012, 00:00

J'ai commencé une petite kro, paske ça le vaut bien mais là je vais plutôt aller au dodo. Je m'attendais pas à quelque chose d'aussi puissant Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierrou.free.fr
dom's
Admin
avatar

Nombre de messages : 8154
Localisation : Une région au bord de l'aise ...
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Ven 26 Oct 2012, 00:05

Smile ok, bonnight alors !

_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière."

myspace
last.fm
blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/domimonk
JackKnife

avatar

Nombre de messages : 484
Localisation : Forza Roberto !
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Ven 26 Oct 2012, 08:23

Bin les gars que de secrets.... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gougnafierblog.wordpress.com
dom's
Admin
avatar

Nombre de messages : 8154
Localisation : Une région au bord de l'aise ...
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Ven 26 Oct 2012, 09:37

T'1 kiet pas, on va pas tarder à passer à table ! Smile
Et toi, tu l'as vu le film ou pas ?

_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière."

myspace
last.fm
blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/domimonk
Pierrou
Admin
avatar

Nombre de messages : 3677
Age : 38
Localisation : Saint Max, Lorraine
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Mer 31 Oct 2012, 00:22

Tout avait commencé comme une soirée normale au multiplexe du coin de la rue : parfum de pop-corn en seau et tunnels publicitaires interminables, Monsieur et Madame Toulemonde qui prennent place dans le calme le plus parfait, on se croirait dans la salle d’Astérix et Obélix. L’arrivée quasi-concomitante dans la salle d’un simili-Jimmy Page (celui de 2012, avec le catogan et sans la gratte) et d’un sosie de Robert Plant (version 2012 aussi, avec les bajoues) laisse pourtant imaginer autre chose. Quoi qu’il en soit, je ne m’attendais quand même pas à choper les larmes aux yeux à l’arrivée des quatre lascars sur scène. Et pourtant… Plan très large, volontairement frustrant, qui se resserre peu à peu, et puis cet accordage scandaleusement bas par rapport à la version studio, mais les premiers accords de Good Times Bad Times cognent juste et fort, bien plus juste et plus fort cette fois que sur la myriade d’enregistrements amateurs du concert déjà passés entre nos oreilles, et qui sont maintenant bons pour la poubelle. Est-ce pour nous rappeler la différence fondamentale qui existe entre une production Dolby signée Jimmy Page et un fatras de vidéos YouTube ou de bootlegs impurs que Dick Carruthers a truffé son si joli film d’images pirates tremblotantes, captées avec le matériel portable préhistorique de 2007 ? Sans doute l'escouade de sorciers qui s'est penchée cinq ans durant sur le berceau de Celebration Day a-t-elle aussi veillé à gommer les quelques larsens et autres traces de fébrilité qu’on avait cru entendre sur les boots, pour assurer au groupe dès le premier morceau une victoire totale sur les sceptiques. La suite, sur le papier, semble plus conventionnelle : Ramble On occupait souvent la même deuxième place dans les concerts de Page et Plant : une bonne chanson, pas la plus flamboyante du Zep, et pourtant, ce soir, dans le confort abstrait de la salle numéro 9 du Kinépolis de Nancy, elle représente le moment zeppelinien parfait, la quintessence du light and shade théorisé par Jimmy Page dès les débuts du groupe, puis longuement mûri d’album en album. Un vieux whisky, un truc pour connaisseurs, vieilli dans un tonneau qui a vu passer, en une quarantaine d’années, des Ten Years Gone, des Blue Train ou des When I Was A Child (sur le si subtilement sublime Walking into Clarksdale de 1998). Le Ramble On version 2007 ne s’amuse plus à tout miser sur les contrastes, il s’est teinté de saudade, la Les Paul de Page louvoyant entre diverses nuances de saturation, elle a beau regimber de temps à autre, son maître et elle forment toujours un bien beau tandem ouvert à l’aventure, et on se régale aussi aux sonorités plus cliniques de John Paul Jones, explorateur discret de contrées semi-exotiques, inventant en permanence, et l’air de rien, de petites mélodies qui ne feraient pas juste des lignes de basse mais deviendraient des chansons, voire des albums entiers, chez les groupes qui ne sont pas Led Zeppelin. Black Dog et In My Time of Dying (en version digest) sont solides et classiques, For Your Life le serait aussi, classique, si la chanson n’avait pas été étrangement exclue de toutes les setlists du groupe jusque-là. Il s’agit encore d’une partition parfaite pour le vieux Zeppelin, pas trop technique, pas trop dure à chanter, mais aussi originale et implicitement funky qu'en 1976, avec ses cascades de petits riffs aigus et sa rythmique élastique. Les autres moments les plus réjouissants du concert ne sont généralement pas les passages obligés, mais émergent plus souvent par surprise, au sein de morceaux de milieu de gamme, genre Trampled Under Foot ou Misty Mountain Hop, prétextes à des jams sans autre enjeu que de tricoter des textures à trois ou quatre puis s’amuser à les malaxer. Sur Trampled Under Foot, Jimmy ne cherche même pas (plus) à faire semblant de jouer des solos, il balance juste de l’acide par fûts entiers par-dessus le clavinet ou les vocalises de Plant, qui ne se laissent pas faire. Curieusement, c’est aussi le jeu de Page qui fait tout le sel de l’interprétation de No Quarter - habituellement plutôt le morceau de bravoure de Jones – rien que par les savoureux harmoniques que ses doigts font jaillir du couple Les Paul/Marshall (on aperçoit aussi des têtes Petersburg et Orange). Je me souviens avoir trouvé ce concert, à l’écoute des bootlegs sortis peu après, techniquement assez pauvre, et bien corseté, du point de vue de l’inspiration et de l’esprit d’aventure. On comprend, aux gros plans sur les visages soulagés des uns et des autres, à la fin de Stairway to Heaven ou de quelques autres fragments de légende (même Plant se garde bien de faire le malin), que l’aventure, la folie, c’est précisément que ce show ait eu lieu, après 27 ans de silence. Pour un Jimmy Page si perfectionniste et parcimonieux en coups d’éclats depuis la mort de John Bonham, le risque de sérieusement écorner le mythe était tout de même considérablement supérieur aux éventuels bénéfices. Alors oui, Since I’ve Been Loving You ou The Song Remains the Same sont d’absolues catastrophes, mais improvisage et dévalage de manche n’ont jamais été les deux seules mamelles du groupe, et la magie (noire) d’antan renaît tout de même souvent par bribes, sans que l’on s’explique bien pourquoi, d’ailleurs. Ainsi, le passage à l’archet de Dazed and Confused parvient-il à instaurer une ambiance malsaine dans l’enceinte pourtant peu propice au mystère de l’O2 Arena. A ce moment du concert, la mèche plaquée par la sueur de Jimmy Page lui donne un air de Jean Plantu, ou de candidat au prix Goncourt, pourtant, on s’attendrait presque à voir sortir des flashes rouges de ses yeux, comme dans la séquence au hurdy gurdy du précédent film de Led Zeppelin. Sur cet instant comme sur d’autres (les bruits au milieu de Whole Lotta Love), la musique de Page devient visuelle, taches, coulées, éclats de son métallique, intense, épaisse à devenir palpable, goûtable, et à faire oublier, dans cette fusion des sens, toutes les petites imperfections de ce show de retrouvailles. C’est par ces blocs sonores presque abstraits, plus que par les solos ou même les riffs (quoique, ce Kashmir… !) que Jimmy Page est contraint de s’exprimer en cette fin des années 2000, mais le résultat est finalement aussi singulier et délectable que pouvaient l’être les toiles du Monet à moitié aveugle d’après la cataracte – avait-on vraiment besoin de toutes ces fioritures, de toutes ces couleurs, de toute façon ? Dans les heures qui ont suivi la projection, pas question d’écouter la moindre note de musique : il fallait garder intacte l’émotion, les sons, en attendant, non sans impatience, je l’avoue, la sortie du DVD.


Dernière édition par Pierrou le Mer 31 Oct 2012, 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierrou.free.fr
dom's
Admin
avatar

Nombre de messages : 8154
Localisation : Une région au bord de l'aise ...
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Mer 31 Oct 2012, 08:36

Quand l'gars Pierrou se met à la chronique, c'est pas pour des prunes, et ça fait bigrement plaisir de te relire. Bravo !
Je suis assez d'accord sur pas mal de choses là dedans, c'est vrai que For Your Life aurait du être sorti du landau pour un dépucelage live dès 77 ! Quel gâchis d'avoir tant attendu !
Sinon, No Quarter, Nobody Fault but Mine, In My Time Of Dying, For Your Life et même Kashmir, voila mon quintet gagnant. Et cd/dvd déjà commandés bien sur !
Bon, à Tonton Jackot maintenant...

_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière."

myspace
last.fm
blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/domimonk
Pierrou
Admin
avatar

Nombre de messages : 3677
Age : 38
Localisation : Saint Max, Lorraine
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Mer 31 Oct 2012, 13:20

Oui super Kashmir sans solos de violon, sans rappeur, super martial et autoritaire, une version bien costaud, à écouter bien fort. Nobody's Fault but Mine bien aussi, et un titre qui paye pas de mine mais qui envoyait du bois aussi c'est Misty Mountain Hop, je trouve, très dynamique. Qui d'autre a vu ce film alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierrou.free.fr
dom's
Admin
avatar

Nombre de messages : 8154
Localisation : Une région au bord de l'aise ...
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Mer 31 Oct 2012, 14:21

oui, d'accord pour MMH...
En fait, pour éviter les pains, je crois que Jimmy doit riffer maintenant, grand riffeur et grand rythmicien, et je pense aussi à ce son bien acide qu'il a réussi à choper dans certains morceaux, dont ceux de mon 5tet...


_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière."

myspace
last.fm
blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/domimonk
JackKnife

avatar

Nombre de messages : 484
Localisation : Forza Roberto !
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Mer 31 Oct 2012, 17:32

Pas vu le film les gars, j'attends pour lire les chroniques, merci. j'écrirais moi aussi en évitant mes délires habituels... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gougnafierblog.wordpress.com
Pierrou
Admin
avatar

Nombre de messages : 3677
Age : 38
Localisation : Saint Max, Lorraine
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Mer 31 Oct 2012, 20:29

J'ai édité, j'avais écrit "What Is And What Should Never Be" au lieu de "Ramble On". Honte...

Jackot quand tu materas le DVD à la maison pense à bien monter le son... Et on en veut, du délire, du récit de courses au supermarché, du Jimmy Guieu et de la recette de poisson. Vivement! (et dommage que Dom's soit en grève :p)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierrou.free.fr
dom's
Admin
avatar

Nombre de messages : 8154
Localisation : Une région au bord de l'aise ...
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Mer 31 Oct 2012, 22:00

non non, chuis pas en grêve, et au fait, j'y pense, mais ils n'ont même pa repris celle là, un comble vu le titre du film !!

http://www.youtube.com/watch?v=p2smdgPVL6g


_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière."

myspace
last.fm
blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/domimonk
Pierrou
Admin
avatar

Nombre de messages : 3677
Age : 38
Localisation : Saint Max, Lorraine
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Mer 31 Oct 2012, 22:14

Pourtant elle aurait été parfaite celle là oui, je pense que Jimmy sait toujours la jouer et Plant n'est pas suraigu dessus, et je vois bien le fils Bonham se déchaîner dessus aussi, ce sera pour la prochaine fois (en 2018 pour les 50 ans du groupe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierrou.free.fr
dom's
Admin
avatar

Nombre de messages : 8154
Localisation : Une région au bord de l'aise ...
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Mer 31 Oct 2012, 22:29

héhé...

au fait, à la relecture : "Plan très large, volontairement frustrant, qui se resserre peu à peu..."

j'avais lu "Plant très large, volontairement frustrant, qui se resserre peu à peu..."

je ne comprenais pas ce que tu voulais dire !! Smile

sinon ok pour Ramble On...


_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière."

myspace
last.fm
blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/domimonk
Pierrou
Admin
avatar

Nombre de messages : 3677
Age : 38
Localisation : Saint Max, Lorraine
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Mer 31 Oct 2012, 22:35

drunken Non non je ne saurai jamais écrire de la poésie en prose dans le genre, c'est beaucoup plus basique que ça Smile


Cela dit le Plant version 2012 est effectivement assez large, il ressemble pas encore tout à fait à Depardieu mais ya un air de famille quand même. En 2007 au contraire il avait un peu minci, ça lui allait pas mal. Mais son plus gros problème c'est les cheveux, difficile de l'imaginer avec les cheveux courts, mais là ses frisettes ça va plus...

Ramble On/What Is, lapsus pas très étonnant ce sont des morceaux qui jouent sur le même genre de dynamique et je trouvais à cette version de Ramble On une douceur chaloupée à la What Is & ... justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierrou.free.fr
dom's
Admin
avatar

Nombre de messages : 8154
Localisation : Une région au bord de l'aise ...
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Mer 31 Oct 2012, 23:12

La, je rédige une chronique, ça me fait tout drôle, je ne veux pas passer pour une feignasse hein ! c'est au "clavier levé", disons que c'est en impro tendance débrutdedécoffrisée (pas comme les tifs de Plant cela dit...)
Smile

_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière."

myspace
last.fm
blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/domimonk
Pierrou
Admin
avatar

Nombre de messages : 3677
Age : 38
Localisation : Saint Max, Lorraine
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Jeu 01 Nov 2012, 08:31

Sonnez hautbois résonnez musettes! Même une kro bien rouillée comme les doigts de Jimmy me ferait plaisir. Comme un concert du Zep, ce sera forcément bien de toute façon. Allez au boulot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierrou.free.fr
didier68

avatar

Nombre de messages : 452
Age : 54
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   Jeu 01 Nov 2012, 14:29

Bjr les gars

Citation :
Mais son plus gros problème c'est les cheveux, difficile de l'imaginer avec les cheveux courts, mais là ses frisettes ça va plus...


Quoi !!!!! Qu-est-ce qu'ils ont ses frisettes ?? Elles valent celles de Koven,tranquille lol! Non mais ohhh

Bien ton laius plus haut,c'est la grande forme Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Five, Four, Three, Two, One...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Five, Four, Three, Two, One...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jazz Fusion Funk Et Plus :: Et du Led Zeppelin ... :: Du côté de chez Led Zeppelin-
Sauter vers: