Jazz Fusion Funk Et Plus

Forum de discussions à propos de tous les jazzs et musiques associées
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Don Caballero, vous connaissez ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dom's
Admin
avatar

Nombre de messages : 8128
Localisation : Une région au bord de l'aise ...
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Don Caballero, vous connaissez ?   Lun 17 Déc 2007, 18:22

ça rappelle un peu une sorte de King Crimson avec un zeste d'ambient et le son de sa période 80s avec notamment Bill Bruford et Tony Levin ...
A tester
Wink
Morceau Ones all over the place tiré de l'album American Don



_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière."

myspace
last.fm
blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/domimonk
BzL
Sushi
avatar

Nombre de messages : 452
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Don Caballero, vous connaissez ?   Lun 17 Déc 2007, 18:42

Don Caballero, le groupe de Damon Che, cette sorte de math-rock propulsé au-delà des sens par son monstre de batteur au "magmatique" tempérament. Imbu de lui-même, mais une vraie pieuvre en live, et un magnifique bijou que What Burns Never Return, et puis le premier For Respect fait bien mal aux fesses de nos oreilles...

A tester ? A approuver !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedukeofprunes.canalblog.com
dom's
Admin
avatar

Nombre de messages : 8128
Localisation : Une région au bord de l'aise ...
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Don Caballero, vous connaissez ?   Lun 17 Déc 2007, 18:46

héhé...Wink
là on voit que c'est le batteur qui parle, oui ce gars m'a un peu fait penser à un Bruford, avec ses polyrythmies...
vraiment bien
thanks for approval man !
Wink

_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière."

myspace
last.fm
blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/domimonk
Narkotik



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Don Caballero, vous connaissez ?   Mar 18 Déc 2007, 08:24

BzL a écrit:
Don Caballero, le groupe de Damon Che, cette sorte de math-rock propulsé au-delà des sens par son monstre de batteur au "magmatique" tempérament. Imbu de lui-même, mais une vraie pieuvre en live, et un magnifique bijou que What Burns Never Return, et puis le premier For Respect fait bien mal aux fesses de nos oreilles...

A tester ? A approuver !

je crois que tu as tout dit, là, bravo, bonne synthèse

en parlant de batteurs, une pensée émue pour Art Blakey please...

"La première fois que j’ai entendu Art Blakey, c’était sur «Thermo», un album des Jazz Messengers paru l’année de ma naissance, et plus particulièrement sur «One by one», déluge dionysiaque en sextette rageur auprès duquel n’importe quel solo de Max Roach, qui n’était pas manchot, fait figure de pet de nonne. Pas moins. Bon, vous l’aurez pigé, on parle là de batteurs. Art Blakey est un batteur puissant, certes pas le meilleur technicien d’entre tous mais avec cette sorte d’impétuosité spontanée qui vous fait sursauter à chaque écoute. Comme si on vous posait brusquement la main sur l’épaule, la nuit, dans le noir complet, alors que vous vous croyiez seul. (L’amateur de jazz est ainsi fait qu’il intellectualise à mort son propos, quand il ne feint pas tout simplement l’émerveillement béat de circonstance. Voyons donc la chose en poète, si possible).

Le beat d’Art Blakey n’est pas de l’ordre du chatoiement feutré ou du chuintement de cymbale suggestif, mais du passage en force pur et simple : Badaboum ! On frissonne toujours un peu en entendant les toms et la caisse claire – fantastiques piliers de l’architecture d’un morceau quand ils sont aussi impitoyablement martelés – en les entendant se planter, littéralement se planter dans la matière sonore comme des pics à glace ou des marteaux-pilons (Ce qui au passage permet de mieux ressentir encore le flottement des autres instruments autour, cordes et cuivres confondus, l’élan vertigineux de cette passerelle jetée sur le vide qui offre à la partition son achèvement et sa maturité).

Art Blakey en pilier du tempo : facile. Mais cette image s’impose en effet, la puissance, l’airain pétaradant d’une base rythmique qui s’installe chez vous sans vous demander votre avis, squatte votre salon et fouille sans gêne dans vos armoires. La colonne d’un temple : voilà comment on peut se représenter le tempo d’Art. J’ai pas envie d’analyser vraiment, l’ouïe est un tel sens qu’elle offre instantanément une sorte de compréhension intelligente innée qui pourrait même se passer de mots, pour ce papier-ci j’aurais pu me borner à livrer une feuille quasi vierge, avec juste un lien direct sur la portée de «Blue march», par exemple, au pur hasard. Tout aurait été dit.

Quand il prend un solo, toujours avec circonspection au départ, jusque dans la volubilité même de ses explosions en rafales, ça monte tout de suite dans l’aspiration ascensionnelle, les graves très sombres et les aigus crépitants décalés d’office, les roulements dont on ne sait trop s’ils escaladent une falaise ou se ramassent la gueule dans un puits sans fin. C’est un tempo dont on ne sait jamais s’il grimpe vers la lumière ou se laisse tenter par les ténèbres. Mais on voit très bien cette rampe qui le mène vers la connaissance suprême : la connaissance de soi d’abord, celle du monde ensuite. Art Blakey joue, et tout son siècle le suit, gravit avec lui les montagnes de Safed. On pourrait penser à un arbre, séquoia par exemple, et à la puissance démultipliée de toutes ses petites branches élancées pêle-mêle, ses milliers de rameaux d’aiguilles. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre mais c’est ce que j’entends, moi, dans ma tête : un son d’arbre qui pousse et de nature puissante. Une pyramide, peut-être, l’arbre pyramidal de la juste mesure du monde. Toutes les énergies regroupées en un seul chiasme (la profondeur noire d’un côté et à l’extrême opposé la luminosité parfaite) – un grand projet humain, un sanctuaire encore. On n’en sort pas, décidément."


si je suis un peu trop "bavard", n'hésitez surtout pas à me le dire, ça fait partie de mes défauts...

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.philippenollet.com
Sisyphe

avatar

Nombre de messages : 967
Age : 28
Localisation : st malo
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Don Caballero, vous connaissez ?   Mar 18 Déc 2007, 21:53

Citation :
si je suis un peu trop "bavard", n'hésitez surtout pas à me le dire, ça fait partie de mes défauts...
ça ne m'est pas venu à l'idée...on parle trop peu sur ce forum ! Razz Par contre tu peux très bien créer des sujets (à l'instar du Miles) pour mettre ce que tu as écris...certains pourront être intéressé par le Blakey mais ne sauront pas qu'il faut aller dans ce topic, tu me suis ?

En passant je surkiffe (désolé pour le terme je suis un "djeun") les jazz messengers et art blakey. Pas plus tard que cet aprem j'en ai réécouté un (le live birdland en 1954 si je me souviens bien...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaliayev.canalblog.com
BzL
Sushi
avatar

Nombre de messages : 452
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Don Caballero, vous connaissez ?   Mer 19 Déc 2007, 00:14

Oui, total accord avec Hibs et puis si tu sais beaucoup de choses sur le jazz asiatique, ça m'intéresse aussi... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedukeofprunes.canalblog.com
Stoppies



Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Don Caballero, vous connaissez ?   Mer 13 Fév 2008, 19:54

Tiens en parlant de batteur ça me fait penser que j'ai pas parlé de Rarely Seen Above Ground ici :-)

Mais c'est bien plus que de la simple batterie !

http://www.myspace.com/rarelyseenaboveground
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Don Caballero, vous connaissez ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don Caballero, vous connaissez ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vous connaissez ma femme?...
» Peut-être connaissez-vous ceci...
» Est-ce que vous connaissez ce blog ?
» harmonica classique vous connaissez?
» UNE NUIT SANS TOI inédit dans la coolection N 2 Vous connaissez ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jazz Fusion Funk Et Plus :: Mais de ça également ... :: Le monde du rock-
Sauter vers: