Jazz Fusion Funk Et Plus

Forum de discussions à propos de tous les jazzs et musiques associées
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pop is Not Dead, même en hiver (part one)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sisyphe

avatar

Nombre de messages : 967
Age : 28
Localisation : st malo
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Pop is Not Dead, même en hiver (part one)   Mer 27 Fév 2008, 11:25

Aussi visible sur mon blog
Route du rock Hiver 2008

Vendredi 22 février

1er soir de la route du rock. Privé de concerts au palais du grand large (raisons financières ?) les soirées à l’omnibus s’enrichissent d’un groupe de plus par soir.

Et ce dès 20h, avec Yeasayer, un peu de monde devant la scène, mais pas de grandes foules…le début du concert s’orientera plus vers quelques légères élucubrations électro qui n’iront pas plus loin que cela. Les new-yorkais reprendront petit à petit le fil avec une musique plus « rock » histoire de nous réchauffer mais aussi beaucoup plus vocale, les chœurs n’étant pas rares, plutôt bien faits. Un electro-rock pas dégeu pour se motiver pour la suite de la soirée, je dis rarement non.


21h15, voici un des groupes les plus attendus de la soirée. Les Dirty three venant tout droit d‘Australie… Jim White à la batterie (et accessoirement batteur de Cat Power) mais surtout Warren Ellis le violoniste ainsi qu’un guitariste très discret. Les Dirty Three c’est surtout une musique très travaillée sur l’ambiance, l’atmosphère en studio, un univers particulier, pas étonnant que leurs dernières productions aient été enregistrées par Steve Albini.
Mais comment résumer la personnage qu’est Warren Ellis sur scène ? A première vue un énergumène barbu, grand avec la chemise en vrac. Mais aussi des blagues, une mise en scène très drôle, un accent très sympa il parle pas mal trop français. Bref on ne risquait pas de s’ennuyer avec un personnage comme lui !
Je m’étais attendu à un concert plutôt posé, ce ne fût pas le cas. Branché sur un ampli électrique avec les effets qui vont avec, le violon de Warren Ellis pris une autre ampleur. Pas un truc de couille molle quoi, même si l’on a eu droit a quelques morceaux parfois plus posés. Les Dirty Three nous emporte ailleurs. J’ai du mal à résumer ce concert, mais c’était trop bon c’est sûr. L’important est de savoir que s’ils passent près de chez vous allez le voir.


22h40
José Gonzalez. Un suédois, avec sa tête et son nom d’argentin on ne dirait pas effectivement. Whatever. On avait peur moi et mes amis, d’un truc mou et mièvre, parce que passer un mec tout seul avec sa gratte devant une salle de 1000 personnes dans le cadre d’un festival de rock on peut se demander non ? Mais force est de constater qu’il nous a donner tort (et tant mieux pour lui), bien que ce concert aurait été parfait dans la chapelle st sauveur (oui nous trouverons toujours quelque chose à pinailler). Une voix et une guitare parfaitement rendu, une reprise de Joy Division : ) ! Un petit moment sympa.


00h05 Pour la déception presque prévue de la soirée. Pluramon et Julee Cruise, l’égérie vocale de David Lynch pour ses BO. J’avais déjà écouté quelques titres sur myspace et n’avait franchement pas été convaincu. J’avais bien raison. Pluramon débarque en 1er supporté par un grand écran en fond de scène. Morceaux orientés post-rock juste corrects sans être convaincant…et voilà qu’après 2 morceaux débarque une chose…une femme. Robe courte et noire à paillette ainsi que des froufrous aux avant-bras et au cou…mouais sympa le cliché « diva », pour ne rien arranger avec ça elle est moche. Son 1er morceau : « Mais elle fait du play-back ??? » j’avais franchement que son articulation ne correspondait avec ce qu’elle disait. Les morceaux m’ont moins choqué même si on l’entendait moins, comme si elle avait une extinction de voix et qu’elle essayait de forcer. Et puis ce jeu de scène infect ; à battre l’air des bras, à se promener n’importe comment sur l’avant-scène. J’espère qu’elle était droguée ça lui donnera au moins une excuse, complètement perchée cette fille, dans le mauvais sens du terme. Aucune réaction des musiciens à son égard, ils jouent leurs parties comme on le leur demandent. Et puis CE PUTAIN DE FLASH pendant les ¾ du concert, trop lent pour faire un bon effet et pas en adéquation avec les chansons, un mal horrible aux yeux à force. On s’est assis avec mes amis au bout d’un moment on n’en pouvait plus j‘ai du faire un te tris pendant un bon quart-heure on s‘est relevé vers la fin du concert une fois la grognasse partie…incompréhension, je préférais encore les petits groupes pop peux pour ados. Et puis rien qu’a comparer le nombre de personnes au début et à la fin du concert c’est probant, réduit de moitié. « merci le technicien lumière pour le flash ».
Bref on avait un peu peur de l’affluence pour les raveonettes grosse tête d’affiche pour ce festival.


1h30 les Raveonettes. Dans la même formation qu’en septembre dernier, tournée promo pour la sortie de leur dernier album « lust lust lust ». La formule n’a pas changée, noisy-rock bien efficace, surtout la fin du concert, son des guitares bien saturées un bon régal, j‘aurais aimé que ce le soit un peu plus durant le concert mais il fallait bien satisfaire les fans plus « pop » . Un peu plus de gaieté sur le visage n‘aurait pas été du luxe non plus. Je me suis demandé si le rappel aurait bien lieu pratiquement que les fans à applaudir…pas mal de monde en fait, compte tenu qu’il a fallu supporter le groupe précédent et l’heure tardive également. Un bon concert quoi, pas le plus exceptionnel (Dirty Three…) mais pas déçu.


Pour résumer une bonne entame de festival et un bonne soirée. Le samedi sera encore meilleur. À suivre…

Crédits photo : http://www.tasteofindie.com

http://www.myspace.com/theraveonettes
http://www.myspace.com/yeasayer
http://www.myspace.com/josegonzalez
http://www.anchorandhope.com/


Dernière édition par Sisyphe le Mer 27 Fév 2008, 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaliayev.canalblog.com
dom's
Admin
avatar

Nombre de messages : 8152
Localisation : Une région au bord de l'aise ...
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Pop is Not Dead, même en hiver (part one)   Mer 27 Fév 2008, 11:59

superbe article 6if, la classe...
lu en zigzag (taff...) j'approfondis ce soir

et puis non , finalement, je viens de tout lire, bien intéressant, jolie plume de reporter ... live et non du fond d'un burelingue de revue has been !
merci du cr
Wink

_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière."

myspace
last.fm
blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/domimonk
Sisyphe

avatar

Nombre de messages : 967
Age : 28
Localisation : st malo
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Pop is Not Dead, même en hiver (part one)   Mer 27 Fév 2008, 12:16

non non c'est juste comme ça. Mal fou à mettre en place celle des dirty three, j'arrivais pas à transcrire ça *frustré*. Merci dom's ! Smile.

edit : a rajouté adresse des groupes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaliayev.canalblog.com
dom's
Admin
avatar

Nombre de messages : 8152
Localisation : Une région au bord de l'aise ...
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Pop is Not Dead, même en hiver (part one)   Jeu 28 Fév 2008, 21:03

Sisyphe a écrit:
Aussi visible sur mon blog
Route du rock Hiver 2008

...Pluramon et Julee Cruise, l’égérie vocale de David Lynch pour ses BO. ... pour ne rien arranger avec ça elle est moche. ...

ah ouais j'avais lu ça mais pas retenu son nom, sinon qu'est ce que tu lui mets à la tronche la pôv' petite !...
dis donc 6if , t'serais pas un peu misogyne sur les bords ?
Very Happy

_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière."

myspace
last.fm
blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/domimonk
Sisyphe

avatar

Nombre de messages : 967
Age : 28
Localisation : st malo
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Pop is Not Dead, même en hiver (part one)   Jeu 28 Fév 2008, 21:08

sur les bords ? je le suis presque complètement. La seule chose qui m'empeche de vouloir revenir avant 68 c'est la libération sexuelle.

Non mais réellement il était limite horrible ce concert. ça aurait été juste correct sans elle et ce putain de flash. (merde mais comment un technicien lumière peut délibérement faire ça...peut-être pour nous empecher de voir Julee Cruise...ah mais oui c'est ça !! Very Happy).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaliayev.canalblog.com
dom's
Admin
avatar

Nombre de messages : 8152
Localisation : Une région au bord de l'aise ...
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Pop is Not Dead, même en hiver (part one)   Jeu 28 Fév 2008, 21:26

ah bah tu vois qu'il y avait au moins quelque chose de positif à ce concert alors !
Very Happy

_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière."

myspace
last.fm
blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/domimonk
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pop is Not Dead, même en hiver (part one)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pop is Not Dead, même en hiver (part one)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Franz Schubert - Die Winterreise (Le Voyage d'Hiver)
» Trade Paysage d'Hiver/Darkspace
» Look Hiver 2010
» Paysage d'Hiver et le Bal des Vampires
» Black Dead Fish 30/10 & NEKO 31/10 - Angers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jazz Fusion Funk Et Plus :: Nous aimons, nous jouons et nous sortons ... :: Et les concerts ?-
Sauter vers: